Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

4 days ago

Librairie UOPC

Pékin, XVIIe siècle. Jésuite italien en Chine, le père Matteo Ricci est tombé amoureux du pays. Respectueux des coutumes et des religions qui ne sont pas les siennes, il poursuit un rêve : rencontrer l'empereur.
Entre complots, intrigues de palais, jalousies et violences, la route est longue et semée de dangers pour arriver à la Cité interdite. @Dargaud
... See MoreSee Less

Pékin, XVIIe siècle. Jésuite italien en Chine, le père Matteo Ricci est tombé amoureux du pays. Respectueux des coutumes et des religions qui ne sont pas les siennes, il poursuit un rêve : rencontrer lempereur. 
Entre complots, intrigues de palais, jalousies et violences, la route est longue et semée de dangers pour arriver à la Cité interdite. @Dargaud

5 days ago

Librairie UOPC

Au rayon "Ciné / Photo / Scènes" :

- « William Klein » – Photo-poche – Actes Sud - 9782742778805

- « William + Klein » – Editions Textuel - 9782845976801

- « Between wordls » - Harry Gruyaert - Atelier EXB - 9782365113359

- ❤️« Pourquoi photographier ? » – Roberts Adams - Atelier EXB - 9782365113380 :

L'ouvrage rassemble une sélection d'essais et de textes à propos des oeuvres de divers photographes parmi lesquels Ansel Adams, Eugène Atget, Dorothea Lange, Susan Meiselas, Michael Schmidt, Paul Strand, Edward Weston et leurs publications respectives.
Dans un style direct, libéré du jargon académique, le lecteur appréciera l'attention que porte Robert Adams à l'expérience du quotidien, ses petites joies (un essai est consacré aux chiens et à la photographie) et avant tout à l'importance de l'art dans nos vies. Comme il l'écrit, les photographes " peuvent ou non vivre de leur photographie mais elle les rend (tous) vivants ".
Quatrième titre de la collection TXT, créée en 2018, Pourquoi les gens photographient apporte un regard nouveau sur la photographie et sa pédagogie, dans un ouvrage inédit en langue française.
... See MoreSee Less

Au rayon Ciné / Photo / Scènes :

- « William Klein » – Photo-poche – Actes Sud - 9782742778805

- « William + Klein » – Editions Textuel - 9782845976801

- « Between wordls » - Harry Gruyaert - Atelier EXB - 9782365113359

- ❤️« Pourquoi photographier ? » – Roberts Adams - Atelier EXB - 9782365113380 : 

Louvrage rassemble une sélection dessais et de textes à propos des oeuvres de divers photographes parmi lesquels Ansel Adams, Eugène Atget, Dorothea Lange, Susan Meiselas, Michael Schmidt, Paul Strand, Edward Weston et leurs publications respectives. 
Dans un style direct, libéré du jargon académique, le lecteur appréciera lattention que porte Robert Adams à lexpérience du quotidien, ses petites joies (un essai est consacré aux chiens et à la photographie) et avant tout à limportance de lart dans nos vies. Comme il lécrit, les photographes  peuvent ou non vivre de leur photographie mais elle les rend (tous) vivants .
Quatrième titre de la collection TXT, créée en 2018, Pourquoi les gens photographient apporte un regard nouveau sur la photographie et sa pédagogie, dans un ouvrage inédit en langue française.

1 week ago

Librairie UOPC

"...es-tu l’enfant de ta lignée ou celui des livres que tu as lus ?"

Delphine Horvilleur - "Il n'y'a pas de Ajar" - Editions Grasset et Fasquelle

"L’étau des obsessions identitaires, des tribalismes d’exclusion et des compétitions victimaires se resserre autour de nous. Il est vissé chaque jour par tous ceux qui défendent l’idée d’un « purement soi », et d’une affiliation « authentique » à la nation, l’ethnie ou la religion. Nous étouffons et pourtant, depuis des années, un homme détient, d’après l’auteure, une clé d’émancipation : Emile Ajar.
Cet homme n’existe pas… Il est une entourloupe littéraire, le nom que Romain Gary utilisait pour démontrer qu’on n’est pas que ce que l’on dit qu’on est, qu’il existe toujours une possibilité de se réinventer par la force de la fiction et la possibilité qu’offre le texte de se glisser dans la peau d’un autre. J’ai imaginé à partir de lui un monologue contre l’identité, un seul-en-scène qui s’en prend violemment à toutes les obsessions identitaires du moment.

Dans le texte, un homme (joué sur scène par une femme…) affirme qu’il est Abraham Ajar, le fils d’Emile, rejeton d’une entourloupe littéraire. Il demande ainsi au lecteur/spectateur qui lui rend visite dans une cave, le célèbre « trou juif » de La Vie devant soi : es-tu l’enfant de ta lignée ou celui des livres que tu as lus ? Es-tu sûr de l’identité que tu prétends incarner ?
En s’adressant directement à un mystérieux interlocuteur, Abraham Ajar revisite l’univers de Romain Gary, mais aussi celui de la kabbale, de la Bible, de l’humour juif… ou encore les débats politiques d’aujourd’hui (nationalisme, transidentité, antisionisme, obsession du genre ou politique des identités, appropriation culturelle…).

Le texte de la pièce est précédé d'une préface Delphine Horvilleur sur Romain Gary et son œuvre. Dans chacun des livres de Gary se cachent des « dibbouks », des fantômes qui semblent s’échapper de vieux contes yiddish, ceux d’une mère dont les rêves l’ont construit, ceux d’un père dont il invente l’identité, les revenants d’une Europe détruite et des cendres de la Shoah, ou l’injonction d’être un « mentsch », un homme à la hauteur de l’Histoire.
« J’avais 6 ans lorsque Gary s’est suicidé, l’âge où j’apprenais à lire et à écrire. Il m’a souvent semblé, dans ma vie de lectrice puis d’écrivaine que Gary était un de mes « dibbouks » personnels… Et que je ne cessais de redécouvrir ce qu’il a su magistralement démontrer : l’écriture est une stratégie de survie. Seule la fiction de soi, la réinvention permanente de notre identité est capable de nous sauver. L’identité figée, celle de ceux qui ont fini de dire qui ils sont, est la mort de notre humanité."
... See MoreSee Less

...es-tu l’enfant de ta lignée ou celui des livres que tu as lus ?

Delphine Horvilleur - Il nya pas de Ajar - Editions Grasset et Fasquelle

L’étau des obsessions identitaires, des tribalismes d’exclusion et des compétitions victimaires se resserre autour de nous. Il est vissé chaque jour par tous ceux qui défendent l’idée d’un «  purement soi  », et d’une affiliation «  authentique  » à la nation, l’ethnie ou la religion. Nous étouffons et pourtant, depuis des années, un homme détient, d’après l’auteure, une clé d’émancipation  : Emile Ajar. 
Cet homme n’existe pas… Il est une entourloupe littéraire, le nom que Romain Gary utilisait pour démontrer qu’on n’est pas que ce que l’on dit qu’on est, qu’il existe toujours une possibilité de se réinventer par la force de la fiction et la possibilité qu’offre le texte de se glisser dans la peau d’un autre. J’ai imaginé à partir de lui un monologue contre l’identité, un seul-en-scène qui s’en prend violemment à toutes les obsessions identitaires du moment.  
 
Dans le texte, un homme (joué sur scène par une femme…) affirme qu’il est Abraham Ajar, le fils d’Emile, rejeton d’une entourloupe littéraire. Il demande ainsi au lecteur/spectateur qui lui rend visite dans une cave, le célèbre «  trou juif  » de La Vie devant soi  : es-tu l’enfant de ta lignée ou celui des livres que tu as lus ?  Es-tu sûr de l’identité que tu prétends incarner  ? 
En s’adressant directement à un mystérieux interlocuteur, Abraham Ajar revisite l’univers de Romain Gary, mais aussi celui de la kabbale, de la Bible, de l’humour juif… ou encore les débats politiques d’aujourd’hui (nationalisme, transidentité, antisionisme, obsession du genre ou politique des identités, appropriation culturelle…). 
 
Le texte de la pièce est précédé dune préface Delphine Horvilleur sur Romain Gary et son œuvre. Dans chacun des livres de Gary se cachent des «  dibbouks  », des fantômes qui semblent s’échapper de vieux contes yiddish, ceux d’une mère dont les rêves l’ont construit, ceux d’un père dont il invente l’identité, les revenants d’une Europe détruite et des cendres de la Shoah, ou l’injonction d’être un «  mentsch  », un homme à la hauteur de l’Histoire. 
«  J’avais 6 ans lorsque Gary s’est suicidé, l’âge où j’apprenais à lire et à écrire. Il m’a souvent semblé, dans ma vie de lectrice puis d’écrivaine que Gary était un de mes «  dibbouks  » personnels… Et que je ne cessais de redécouvrir ce qu’il a su magistralement démontrer  : l’écriture est une stratégie de survie. Seule la fiction de soi, la réinvention permanente de notre identité est capable de nous sauver. L’identité figée, celle de ceux qui ont fini de dire qui ils sont, est la mort de notre humanité.

2 weeks ago

Librairie UOPC

L'Eglise à la croisée des chemins...
Des pistes pour faire le point et avancer, avec Charles Delhez Éditions jésuites
... See MoreSee Less

LEglise à la croisée des chemins...
Des pistes pour faire le point et avancer, avec Charles Delhez  Éditions jésuites

3 weeks ago

Librairie UOPC

Quand faire son deuil semble insurmontable, Lytta Basset témoigne et explique comment revenir "dans le courant de la vie", grâce aux liens avec nos défunts. @Éditions Albin Michel ... See MoreSee Less

Quand faire son deuil semble insurmontable, Lytta Basset témoigne et explique comment revenir dans le courant de la vie, grâce aux liens avec nos défunts. @Éditions Albin Michel
Que ce soit pour les enseignants, les parents ou les enfants, tous livres de la rentrée sont à la Librairie UOPC.

Editions Autrement - le cherche midi éditeur - Fayard - Éditions Tom Pousse

 #rentreescolaire #rentréedesclasses #rentreelitteraire #enseignant #enseignants #prof #professeur

4 weeks ago

Librairie UOPC

Avec l'incontournable témoin et guide spirituel qu'est Jacques Gauthier, découvrir l'action de Dieu dans sa vie à lui... Et dans la nôtre ! Éditions Artège ... See MoreSee Less

Video image

Comment on Facebook

1 month ago

Librairie UOPC

L'état de la question sur le Saint Suaire, par l'un des plus grands spécialistes de la vie de Jésus. Interpellant ! Jean-Christian Petitfils aux Editions Tallandier ... See MoreSee Less

Létat de la question sur le Saint Suaire, par lun des plus grands spécialistes de la vie de Jésus. Interpellant ! Jean-Christian Petitfils aux Editions Tallandier

2 months ago

Librairie UOPC

DVD événement !
Heure par heure, Jean-Jacques Annaud reconstitue le plus grand sinistre de l'histoire de la cathédrale; et comment des femmes et des hommes ont risqué leurs vies dans ce sauvetage héroïque.
Époustouflant !
... See MoreSee Less

DVD événement ! 
Heure par heure, Jean-Jacques Annaud reconstitue le plus grand sinistre de lhistoire de la cathédrale; et comment des femmes et des hommes ont risqué leurs vies dans ce sauvetage héroïque. 
Époustouflant !

2 months ago

Librairie UOPC

Déambulations malicieuses à la recherche des animaux qui sillonnent -ou pas- les chemins du "merveilleux" chrétien.
Spirituel et étonnant ! Editions du Seuil
... See MoreSee Less

Déambulations malicieuses à la recherche des animaux qui sillonnent -ou pas- les chemins du merveilleux chrétien.
Spirituel et étonnant ! Editions du Seuil
Plus de news